LES PARENTS NOURRICIERS

Jean-Pierre n’a jamais connu son père et a été abandonné en jeune âge par sa mère. Il s’est donc retrouvé à l’ « Assistance publique ». Souvent ces enfants étaient envoyés dans le Morvan où des familles paysannes les recueillaient. Ils participaient activement aux travaux de la ferme.

Jean- Pierre était un garçon frêle voire maladif et n’a trouvé preneur que difficilement en suppliant la dame en en blouse Vichy qui allait devenir sa mère nourricière. Elle n’était pas mariée et habitait avec son frère à la ferme de Châtin, à coté de Château-Chinon dans la Nièvre. 

Il a passé la plus grande partie de cette époque dans les pas de son père nourricier et n’a pas usé les bancs de l’école. C’était une vie rustique qui lui plaisait et qui l’a formé en lui inculquant des valeurs terriennes et authentiques. Son caractère solide, il l’a forgé là-bas dans la nature.

Il y est resté 12 ans, a gardé contact jusqu’au bout avec ses parents nourriciers et leur est reconnaissant pour tout ce qu’ils lui ont appris. Ce sont les personnes essentielles de sa vie. Il dit d’ailleurs aujourd’hui que s’il est toujours vivant malgré toutes les situations mortelles qui ont jonché son existence, c’est grâce à son ange gardien, son père nourricier.

Celui est décédé plus tôt que sa sœur qui s’est éteinte à plus de 90 ans.

VINCENT CUEL

Vincent est un jeune homme trisomique. Adolescent, il s’inscrivit au dojo de Jean-Pierre Vignau alors qu’il avait essayé en vain de pratiquer dans d’autres mais qu’à chaque fois il était repoussé à cause de son handicap.

Il a obtenu sa ceinture noire et assiste Jean-Pierre pour des cours d’enfants.

Titulaire d’un travail et champion de France de natation, il mène une existence active. Deux documentaires lui ont été consacrés « Une vie normale » et « Vincent et moi ». Ces films sont régulièrement projetés et Vincent participe souvent à des conférences qui suivent.

ALEXANDRO JODOROWSKI

Écrivain, auteur de bandes dessinées, philosophe, spécialiste du Tarot marseillais, réalisateur, Alexandro Jodorowski a une renommée mondiale. Il est à l’origine des Midnight movies avec son film qui connut un grand succès « El Topo ». Son deuxième « Holy Mountain »  fut financé par John Lennon.

Il entreprit il y a quarante ans de se lancer dans l’adaptation à l’écran du livre « Dune » de Franck Herbert. Ce projet auquel ont participé Salvador Dali, Mick Jager, Orson Welles, les Pink Floyd, Moebius et autres célébrités n’a malheureusement pu être finalisé après les deux ans de préparation car la personnalité décalée de Jodorowski n’a pas plu aux grands producteurs. (voir l’excellent documentaire, «  Dune’s Jodorowski »).

C’est à l’occasion de cette œuvre avortée que « Jodo » et Jean-Pierre Vignau se sont rencontrés. Jean-Pierre ayant un rôle, assurant le réglage des chorégraphies de combat et entrainant au karaté Brontis, le fils de Jodorowski.

Ils se voient toujours régulièrement et leur amitié est sans failles avec un profond respect réciproque.

MOEBIUS

Moebius (Jean Giraud), aujourd’hui malheureusement décédé, était un dessinateur de bande dessinée ( Lieutenant Blueberry, l’ Incal et autres). Pendant longtemps il fut un des piliers du fameux magazine « Pilote ».

Jean-Pierre Vignau et lui se sont connus lors du projet « Dune » de Jodorowski puis sont devenus proches.  Moebius a d’ailleurs été son élève pendant 5 ans en karaté.

Lors de ses funérailles, Jean-Pierre, avec une boule dans la gorge n’a pas pu faire l’hommage qu’il devait prononcer.

PATRICE LAFFONT

Acteur, animateur et producteur de jeux télévisés (Pyramide, Fort Boyard, etc…), Patrice dans son émission « Mi fugue mi raison » a présenté le métier de cascadeur et  invité Jean-Pierre Vignau. Ce dernier l’a emmené en des cascades comme un deux roues en voiture dans le bois de Vincennes.

Depuis, ils se voient toujours avec plaisir et Patrice considère Jean-Pierre comme un de ses meilleurs amis malgré le fait que son look de voyou ne le place pas à priori dans son cercle amical habituel. Il fut  son témoin de mariage et est le parrain de sa fille.

NICOLAS HULOT

Écologiste, aventurier et ministre, Nicolas Hulot a tout d’abord été connu comme présentateur d’émissions à succès comme « Ushuaïa ». Il a aussi animé sur France Inter « Les fêlés » où il mettait en valeur des personnages atypiques. Ce fut un jour le tour de Jean-Pierre qui eut comme compagnon de cascade le fameux animateur dont le courage n’est plus à prouver.

Il a su témoigner de son amitié quand Jean-Pierre se trouva dans une mauvaise passe.

COLUCHE

Alors qu’il n’était pas encore connu un certain Michel Collucci venait régulièrement dans une boite de la Contrescarpe où Jean-Pierre Vignau travaillait. A cette époque le comédien était souvent à cours d’argent et Jean-Pierre lui offrait des coups à boire.

Ils se reconnurent quand Coluche, amateur de sports mécaniques, participa pour la première fois à la Course infernale Vignau durant laquelle on avait à peu prés tous les droits pour dépasser les autres compétiteurs. Il revint à 4 ou 5 reprises avec une Lada et ensuite une R16.

Le journaliste automobile Yves Genies y participait régulièrement.

MELISANDE CHAUVEAU

Mélisande est une étudiante de Jean-Pierre Vignau et porte maintenant la ceinture noire.

Elle fut une enfant prodige du piano avant de devenir une concertiste de réputation internationale.

Pour elle il y a un rapport entre le karaté et le piano dans la maitrise du geste et du corps ainsi que dans d’autres domaines.

Mélisande fut aussi une proche de Sœur Emmanuelle.

Close